Derniers commentaires

sous clopixol depuis 19 ans, j'ai ...

11/12/2016 @ 16:15:28
par thomas


Tribunal pour mineurs pour la mère ...

29/07/2015 @ 07:27:44
par mallet


notre fils est décédé le 4 ...

03/03/2013 @ 14:57:57
par Autreau Yvette


Calendrier

Décembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 << < > >>
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Annonce

Qui est en ligne?

Membre: 0
Visiteur: 1

rss Syndication

Liens

 
30 Aoû 2013 - 22:42:52

Les sites des victimes

Michel Previdi
Ma famille décimée par les psychiatres

Collectif Vérité et Justice pour Nathalie
Tout faire pour éviter la crainte que la mort de Nathalie ne tombe dans l'oubli après une une fin de vie injuste Centre hospitalier Montperrin d’Aix-en-Provence

Les effets de la surmédicamentation : Guillaume Meunier, gavé de psychotropes et mort à 30 ans (sauvegarde)
Je ne mets pas en cause les laboratoires qui fabriquent ses médicaments, au contraire, ils ont bien stipulé les contre-indications. Non, je mets en cause le ou les médecins qui l'ont traité, qui lui ont prescrit ces médicaments, sachant leurs effets int

Guide du sevrage des drogues psychiatriques pour débutants
 
Philippe VESCO agonisait sous contention sur son lit dans la chambre d'isolement du service fermé, 13 avenue de la porte de Choisy, 75013 Paris .
 
Ces médicaments qui robotisent et asservissent le cerveau sont délivrés à foison par les médecins généralistes sur la simple demande d'une personne qui se présente pour .de la déprime.
 
Il a persuadé mes parents et a pris rendez-vous pour moi à une consultation de l’hôpital psychiatrique à la date du 1er avril. C’était un piège et je suis resté enfermé du 1er avril au 23 mai 1969, soit 53 jours pendant lesquels on m’a détruit totalement.
 
blog perso
 
Forcer un individu à absorber de tels traitements devrait en théorie relever du délit d'empoisonnement et de torture. C'est également une forme certaine de viol !

De très nombreux liens

Un goulag d'enfants : Corruption, abus et commerce des enfants au Québec
Si les enfants se montrent incapables de contrôler leurs émotions, provoqués délibérément, on dira alors qu'ils ont besoin de plus de " traitement " , en réclusion. L'usage forcé des médicaments puissants pour corriger les états émotionnels des enfants est courrant. (Le Québec est la capitale du Ritalin).
 
Dix ans de combat pour que le décès de ma fille soit jugé
En 2004, ma fille est décédée à cause de graves fautes des psychiatres qui la prenaient en charge.

Les victimes de la psychiatrie

blog perso

Lien permanent vers l'article complet

http://survivantdespsy.sosblog.fr/survivants-psy-b1/Les-sites-des-victimes-b1-p76.htm

Commentaires

Cet article n'a pas de Commentaire pour le moment...


Laisser un commentaire

Statut des nouveaux commentaires: Publié





Votre URL sera affichée.


Veuillez entrer le code contenu dans les images


Texte du commentaire

Options
   (Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)