Derniers commentaires

sous clopixol depuis 19 ans, j'ai ...

11/12/2016 @ 16:15:28
par thomas


Il ne faut pas confondre les ...

18/11/2016 @ 00:31:01
par Terranova


Tribunal pour mineurs pour la mère ...

29/07/2015 @ 07:27:44
par mallet


notre fils est décédé le 4 ...

03/03/2013 @ 14:57:57
par Autreau Yvette


Calendrier

Juillet 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 << < > >>
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Annonce

Qui est en ligne?

Membre: 0
Visiteur: 1

rss Syndication

Liens

 
30 Aoû 2013 - 22:37:53

Les graves effets secondaires des traitements psychiatriques

alcoolisme sur ordonnances
Les victimes des benzodiazépines en sont majoritaierement les victimes, mais elles ne sont pas les seules...

autisme sur ordonnances

antidépresseurs, vaccins, antibiotiques, anti-épiléptiques....

Fou sur ordonnances
Les médicaments rendent fou

404 000 hospitalisations sont liées chaque année à des erreurs, des événements indésirables ou des effets secondaires liés aux soins. 
La même délinquance médicale appliquée aux 40 000 internés par force donnerait le chiffre de 1600 personnes internées abusivement en psychiatrie chaque année. Mais heureusement, braves gens dormez tranquille, il ne faut pas croire que tous les psychiatres ont choisi cette spécialité après avoir été recalés dans les autres spécialités plus lucratives ...

Antidépresseurs, somnifères, neuroleptiques: un demi-million de décès par année chez les plus de 65 ans en occident

Les effets bénéfiques des médicaments psychiatriques sont si minces, dit-il, qu'il serait possible d'arrêter l'utilisation actuelle presque complètement sans causer de dommages. Il recommande d'arrêter l'utilisation de tous les médicaments antidépresseurs ainsi que ceux du TDAH et de la démence, et de prescrire seulement une petite fraction des antipsychotiques et des benzodiazépines utilisés actuellement. - See more at: https://www.psychoactif.org/forum/t15252-p1-500-000-deces-par-occident-cause-des-antidepresseurs-somnifer.html#sthash.v4LE6BvY.dpuf
Les effets bénéfiques des médicaments psychiatriques sont si minces, dit-il, qu'il serait possible d'arrêter l'utilisation actuelle presque complètement sans causer de dommages. Il recommande d'arrêter l'utilisation de tous les médicaments antidépresseurs ainsi que ceux du TDAH et de la démence, et de prescrire seulement une petite fraction des antipsychotiques et des benzodiazépines utilisés actuellement.
Antidépresseurs, somnifères, neuroleptiques: un demi-million de décès par année chez les plus de 65 ans en occident - See more at: https://www.psychoactif.org/forum/t15252-p1-500-000-deces-par-occident-cause-des-antidepresseurs-somnifer.html#sthash.v4LE6BvY.dpuf

dyskinésie tardive
vidéo

dyskinésie tardive
La dyskinésie tardive a d'abord été nommées et classées en 1964. En début des années 1960, les symptômes associés à la dyskinésie tardive sont apparues dans environ 30 pour cent des patients psychiatriques traités avec des médicaments antipsychotiques, qui relie le développement de la condition de ces médicaments.

syndrôme prolongé de sevrage aux psychotropes
Le syndrôme prolongé de sevrage aux psychotropes peuvent durer des années après l'arrêt total des drogues
Ce syndrome comme quasi tout les effets secondaires des médicaments sont l'objet d'un négationnisme total de la part des médecins. Et ce négationnisme tue !

Les drogues psychiaatriques engendrent toutes des dépressions provoquées par le médecin.

Alzheimer sur ordonnances
"la médecine tue les gens, les médicaments les empoisonnent" dr Lanctot
 
L'incidence réelle de syndrome sérotoninergique est sous éstimé : plus de 85% des médecins n'étaient «Pas au courant de la sérotonine Comme un syndrome clinique de diagnostic. "
 
véritable torture chimique iatrogène (provoquée par le médecin)
 
La torture iatrogène (provoquée par le médecin)
 
Des hercheurs de l’Université de Copenhague ont mené une étude à l’échelle nationale au Danemark en comparant des personnes décédées par suicide à des témoins appariés entre 1996 et 2009. Essentiellement, les chercheurs ont constaté que des niveaux croissants de soins psychiatriques sont associées à « un risque considérablement accru de mourir ». Ils ont conclu, « l’importance de la santé publique de cette constatation peut être considérable. » On dirait que la presse et le public devrait être scandalisés. L’étude a été totalement ignorée.
Les chercheurs ont constaté que la médication psychiatrique au cours de l’année précédente fait une personne 5,8 fois plus susceptible d’avoir eux-mêmes tué. Si une personne avait pris contact avec une clinique psychiatrique, ils étaient 8,2 fois plus susceptibles d’avoir eux-mêmes tué. Visiter une salle d’urgence psychiatrique était liée à un 27,9 fois plus de chances de se suicider. Et si quelqu’un avait en fait été admis dans un hôpital psychiatrique, ils étaient 44,3 fois plus susceptibles de se sont suicidés au cours de l’année.
 
Morts, diabète, dyskinésie tardives, dystonie, insufisance cardidaque, dommages au foir, obésité, ostéoporose, viellissement prématuré....
 
La phobie sociale est "une pathologie inéxistante et exagéré" pour vendre des "médicaments" qui provoquent réélement ces maladies de manière iatrogène.

bipolaire sur ordonnances
La bipolarité est quelques fois (souvent) due aux prescriptions médicales

Parkinson sur ordonnances
neuroleptiques et neurotoxiques

Les psychiatres ont une longue et terrible histoire de détruire les gens au lieu de les guérir.

Admin · 1241 vues · Laisser un commentaire

Lien permanent vers l'article complet

http://survivantdespsy.sosblog.fr/survivants-psy-b1/Les-graves-effets-secondaires-des-traitements-psychiatriques-b1-p72.htm

Commentaires

Cet article n'a pas de Commentaire pour le moment...


Laisser un commentaire

Statut des nouveaux commentaires: Publié





Votre URL sera affichée.


Veuillez entrer le code contenu dans les images


Texte du commentaire

Options
   (Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)